Les mathématiques en maternelle, quels matériels choisir?

Oui oui oui, vous avez bien lu, on peut faire des maths en maternelle, ou plutôt on travaille le raisonnement logico-mathématiques.

Dans cet article je vais vous expliquer ce que j’ai fait avec mon fils depuis ses 2ans à aujourd’hui, à savoir, ses 3ans et demi.

  • Imagier qui associe chiffre et quantité:

Ce type d’imagier est facile à trouver dans différents magasins ou sur internet, celui que j’ai utilisé je l’avais trouvé à action tout simplement, comme quoi il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour trouver du bon matériel… J’ai associé cet imagier avec des chiffres magnets en bois, pour rendre mon fils actif durant l’activité. En effet, je lui demandais à chaque fois de placer le chiffre en bois sur celui imprimé sur la page, ensuite on dénombrait ensemble les objets qui illustrent la quantité correspondant au chiffre. En répétant plusieurs fois durant une bonne période il a pu intégrer la numération de 1 à 10 et la notion de quantité qui est associée sans trop de difficultés.

  • Puzzle qui associe chiffre et quantité sous différentes formes:

Ce puzzle en question je l’ai trouvé par hasard à Aldi, quelques fois ils posent du matériel pédagogique pour les enfants assez intéressant et on peut faire de bonnes trouvailles ce qui était mon cas avec ce puzzle. J’ai retrouvé ce même concept de puzzle à oxybul, pour ceux ou celles que ça intéresse… Alors ce puzzle permettait de consolider les acquis de l’activité précédente avec l’imagier. C’est-à-dire que sur une image représentant une certaine quantité d’objets, exemple 3 pommes on devait lui associer le chiffre correspondant sous 3 formes différentes. Pour illustrer le propos rien ne vaut une belle photo….

  • Barres numériques rouges et bleues et cartes rugueuses (Montessori):

Pour eviter de m’emcombrer d’un matériel relativement encombrant et surtout pour me faire des économies j’ai pris le parti de fabriquer moi même ces 2 matériels. Pour ce faire il vous faut une bonne imprimante couleur et une plastifieuse (facilement trouvable chez action, oui encore…). Vous allez me demander « mais on imprime quoi? » Très bonne question… Concernant les barres rouges et bleues jai téléchargé le document sur le site http://www.documentsmontessori.com. J’ai imprimé la page où etaient illustrées les différentes tailles des barres allant de 1 à 10, que j’ai plastifiée puis découpée, comme indiqué ci-dessous.

Pour les cartes rugueuses je me suis inspirée d’un blog d’une maman faisant l’IEF qui a gentillement mis un un lien pour télécharger le document en accès libre, c’est idéal pour les mamans pressées comme moi. Pareillement aux barres rouges et bleues, on plastifie et on découpe. Je vous invite à lire son article où elle explique comment fabriquer ces cartes rugueuses : https://le-blog-des-enfants-muslims.com/chiffres-rugueux-hyper-simple-facile-a-faire/

On utilise ces cartes rugueuses avec les barres. Comme vous pouvez le deviner, on demande à l’enfant de compter chaque carré rouge et bleu de la barre la plus petite à la plus grande, c’est en comptant le nombre de carré qu’on détermine le chiffre que représente la barre. Quand ce chiffre est déterminé, l’enfant place la carte rugueuse correspondante au chiffre en face de la barre. Bien sûr selon la méthode Montessori, l’utilisation de ces matériels suit un ordre précis d’étapes, je ne vous donne qu’un resumé sommaire de l’utilisation. Ce qui est intéressant avec cette mėthode, c’est que l’enfant voit d’emblée la notion de quantité croissante, de plus l’adjonction des cartes rugueuses fait participer le toucher et donc travaille la motricité fine de l’enfant lorsqu’il retrace le chiffre sur la carte avec son doigt. Plusieurs sens sont stimulés en même temps, en plus de rendre l’enfant actif tout le long de l’activité.

  • Le bon vieux boulier

J’ai acheté ce matériel surtout pour aborder les additions, il faut savoir qu’avec un boulier on ne peut faire que 2 types d’opérations: des additions et des soustractions. Mais avant d’arriver à l’étape des additions, je voulais d’abord familiariser mon enfant avec le boulier en l’utilisant pour consolider la numération de 1 à 10. C’est une autre façon pour lui de compter en poussant lui même les boules pour chaque chiffre que je lui dictais, en plus cela nous permettait de réviser les couleurs, en lui demandant par exemple  » fais moi un 5 avec les boules bleues » ou encore « un 4 avec les boules jaunes ». Cette petite activité lui a beaucoup plu, il me réclamait volontiers le boulier.

Pour info, mon boulier je l’ai acheté à Ikea, c’est le meilleur rapport qualité prix que j’ai pu trouver.

Pour conclure, il est important de ne pas aller trop vite, soyez sûr que votre enfant a bien assimilé la numération de 1 à 10, et qu’il sache associé chaque chiffre à une quantité matérielle, concrète. Ensuite seulement vous pourriez aller à l’étape supérieure à savoir aborder les additions n’excèdant pas 10, ou lui apprendre à compter au delà de 10, lui montrer toutes les dizaines jusqu’à 100, en lui expliquant le système des unités et des dizaines. En ce qui me concerne j’ai préféré passer à l’étape des additions, mais ceci fera l’objet d’un autre article….